Actualités

Notre identité

Dans cette formation, nous sommes treize, tous des hommes, âgés de 18 à 23 ans pour la majorité, avec deux d’entre nous dans la quarantaine.

Nous venons en grande majorité de la Sarthe (un d'Eure et Loir), la plupart issus du milieu agricole, par la famille et par la formation, mais quelques-uns d'un autre milieu totalement extérieur.

Beaucoup ont déjà un diplôme agricole, du CAP au BTS.

On trouve différents types d'expériences agricoles : saisonnier, salarié, apprenti mais aussi d'autres vocations : transporteur routier, artisan boulanger-pâtissier, ouvrier en industrie agro-alimentaire.

 

Les attentes recherchées au sein de la formation

Avec la formation CS TMA, nous souhaitons acquérir des nouvelles connaissances ou compléter celles que nous avons déjà.

Les nouvelles technologies ne cessent de progresser, il faut toujours suivre l'évolution afin de rester performant économiquement et agronomiquement. Aujourd'hui, l'utilisateur d'engins agricoles cherche un confort de travail à la fois matériel, ergonomique et sanitaire.

C’est pourquoi, dans l'ensemble, nous cherchons à nous diversifier dans la réparation électrique, la mécanique, et la soudure est une compétence attendue.

L'entretien journalier comme hivernal sont également souhaités par tous avec l’objectif de pouvoir les réaliser en autonomie.

 

Les projets du groupe

Deux stagiaires parmi nous souhaitent s'installer à long terme, dans une dizaine d'années et trois à très court terme, juste après la formation : des installations en polyculture élevage, volailles, vaches laitières et taurillons.

La majorité du groupe souhaite poursuivre par du salariat en tant que chauffeur mécanicien en ETA ou en CUMA, deux comme salariés sur une exploitation et un en tant que mécanicien en concession.

Deux CDI sont même déjà prévus après la formation.

Bien évidemment, nous espérons tous obtenir notre diplôme afin de réaliser nos projets !

 

Article construit pendant la journée d’intégration au centre

le jeudi 6 janvier 2021