Actualités

La différence qui nous unit

Nous sommes un groupe de 18 personnes, composé de 7 femmes et de 11 hommes, dont la tranche d’âge se situe entre 19 et 39 ans.

Groupe de stagiaires BP REA 2019-2020

De milieux professionnels différents : ouvrier d’industrie, moniteur d’auto-école, cuisinier, militaire, ouvrier agricole …, avec des niveaux d’études qui varient, du CAP au Master en passant par un bac littéraire ou une école d’ingénieur, seule la moitié d’entre nous est issue du milieu agricole.

Notre point commun, l’attachement pour l’agriculture, qui nous a conduit à faire le choix de cette formation que l’on estime essentielle à notre projet.

Une formation qui répond à nos attentes

Quel que soit notre parcours professionnel, durant cette formation, nous allons acquérir les compétences en gestion d’entreprise et en ateliers de productions liés à nos projets respectifs.

La finalité est de valider le diplôme du BPREA, équivalent au Bac afin d’obtenir la capacité agricole et bénéficier d’un accompagnement Jeune Agriculteur et de la priorité à l’installation.

Cette formation permet également de se créer un réseau de partage, de pratiques et de connaissances indispensables à notre futur projet.

Nos projets d’installation

Cette année, nous retrouvons une grande diversité de projets.

La majorité d’entre nous veut se lancer dans l’élevage et la grande culture, en conventionnel ou en agriculture biologique, parfois en circuit court.

On y retrouve des élevages dits traditionnels, en volaille, vache allaitante, vache laitière, porc et caprin avec transformation, du maraîchage avec un volet apicole, et plus rare, un élevage de lama et d’alpaga.

Un parmi nous se destine à devenir paysan boulanger et une projette de s’installer en Guyane dans la canne à sucre et le jus de fruit.

Embarquement pour l’avenir

Notre vision de l’agriculture à nous, stagiaires de la formation BPREA 2019-2020 : une activité propre, raisonnée et ouverte sur le monde extérieur.

Chacun d’entre nous dans cette formation veut vivre de son travail en respectant l’environnement, c’est-à-dire en limitant l’utilisation de produits phytosanitaires, en élevant les animaux de façon décente et en privilégiant les labels.

Le but étant de proposer une alimentation saine et locale.

Nous nous accordons également à dire que nous sommes ici pour continuer à faire évoluer le métier d’agriculteur car nous sommes persuadés qu’il est voué à se renouveler sous différentes facettes dans un avenir proche.

Article rédigé par le groupe en formation dans le cadre du cours d’expression Septembre 2019