Labellisation

 

Le lycée André Provots s'est engagé dans une démarche de labellisation de ses espaces verts. Le label « ÉcoJardin », obtenu depuis le 5 juillet 2013, confirme ainsi des années de pratiques écologiques.

Les objectifs de ce label visent à mesurer le niveau d'engagement de l'établissement en matière de respect de l'environnement, mesurer l'état des pratiques des gestions écologiques du site, et mettre en lumière les points forts et les faiblesses du site.

"C'est la reconnaissance de notre professionnalisme qui impose un cahier des charges déjà intégré dans nos parcours de formation.Ce label est important, surtout vis-à-vis de la profession. Il s'inscrit dans la tendance actuelle qui tend à la réduction des pesticides."

Dominique Aubine, Directeur de l'établissement.

Une Histoire  
Automne 2013

Un nouveau potager est installé à proximité de l’atelier aménagement paysager : clôture en ganivelle agrémentée d’une charmille taillée ; bacs surélevés en bois de douglas ; plates-bandes potagères et fruitières.

En complément du potager, une nouvelle plateforme de compostage est clôturée de ganivelle doublée d’une haie taillée de charmes.

La mise en route du compostage des déchets de la restauration collective est effective : ils sont mélangés avec des déchets verts issus des espaces verts pour assurer une bonne maturation et un équilibre correct entre apports azotés et carbonés.

Printemps 2014 De nouveaux massifs de plantes vivaces sont associés pour embellir des circulations piétonnières.
Unu passerelle en bois de douglas est construite pour faciliter l’accès à la salle des personnels lors du chantier des seconde NJPF, début juin.
Automne 2014 Des plantations de massifs associant des arbustes et des plantes vivaces sont réalisées autour de la passerelle : végétaux adaptés au sol sableux du site et à la sécheresse estivale, apport de compost muri sur le site et paillage de BRF provenant des déchets de taille.
Printemps 2015 Au moment des portes ouvertes, des sculptures en métal sont mises en place dans les espaces verts.
Automne 2015

L’installation d’un bassin permet d’animer par un mouvement d’eau la passerelle et une grande jardinière accueille un palmier et des plantes aromatiques.
L’implantation d’un jardin sec débute par la construction d’un bac surélevé décoré de schistes ardoisiers.

Printemps 2016

Des bandes de gazon fleuri sont réinstallés le long d’allées sablées et les massifs de plantes voisins sont densifiés.

Automne 2016 Des haies d'ifs ont été plantées pour accompagner de nouvelles allées sablées. Des plates-bandes de rosiers paysagers sont installées pour compléter l'aménagement de la passerelle en bois. Le jardin sec commence à être planté avec des végétaux très adaptés au site.
Automne 2017